Ambiance Ambiance

Ambiance

Célébrer tous les héros du Mans, tous faire la fête : voilà d'abord l'enjeu ! Manceaux, Sarthois, Parisiens, Bretons, spectateurs venus de tout l’hexagone, mais aussi Anglais, Hollandais, Allemands, Danois, Italiens, Espagnols, voire même Américains et Japonais : le public de la Grande Parade surgit de partout. Adepte avant tout, qu’il est de la planète auto et féru des "24 Heures" en particulier. Pour "chauffer" les plus de 150 000 spectateurs qui attendent le passage de la Parade, Classic Automotive n’hésite pas à recourir à des ambiances musicales particulières. C’est ainsi que le célèbre ensemble "Pena del Sol" a fait danser à tous, le très chaud flamenco dans les rues du Mans. Egalement la parade a vibré aux musiques batucadas venues du Brésil, et nous entraîner dans une inévitable samba. Quand ce ne fût pas parfois pour nous proposer le son des binious bretons ou celui de la contrebasse bavaroise. Chaude ambiance : à chaque fois plus colorée, à chaque fois plus festive !

La grande chance de la parade , c’est qu’on peut voir ses héros de près : approcher par exemple un Luc Alphand goguenard criant dans les rues du Mans ou encore sourire à la malice d’un Johnny Herbert, quand ce n’est pas carrément rire aux provocations d’un Emmanuele Pirro toujours plus trublion que jamais. La parade c’est ça : d’abord du bonheur ! Encore du bonheur ! Toujours du bonheur ! Avec beaucoup de simplicité et énormément de convivialité. « Le Mans » reste « Le Mans ». A l’heure où sur certains circuits les pilotes stars s’isolent et, pour le public, se font de plus en plus invisibles : la plus grande course d’endurance automobile du monde - elle - n’hésite pas à faire défiler ses héros dans les rues du Mans. Pas étonnant, dès lors, que l’on ait droit chaque année au centre-ville à un public record pour offrir un grand bain d’amour à ses champions.